Sur les Internets #22 — Démo. Parce qu’on ne croit plus sur parole… | by Kéliane Martenon | Sur les Internets | Oct, 2021

Shared By



Visit The Original Post

En résumé — Balenciaga a bousculé les codes du traditionnel défilé lors de la Fashion Week. Son idée ? Un épisode inédit des Simpsons tournant en dérision la présentation de sa nouvelle collection. Avec un message : et s’il était temps d’abandonner la pompe et l’élitisme du défilé ?

Pourquoi c’est intéressant — Ce n’est pas la première fois que Balenciaga tente des formats disruptifs. Et, surtout, ce n’est jamais innover pour innover. Chacune de ses dystopies est un manifeste. Pour faire réagir. Pour passer des messages politiques. En juin dernier, la marque organisait un défilé avec un seul mannequin répliqué en deepfake pour dénoncer un monde photoshopé où l’authentique et la contrefaçon ne se distinguent plus. En 2020, dans un climat politique délétère entre Brexit et Trump, elle faisait poser ses mannequins sur de fausses affiches électoralistes pour en moquer les slogans creux et diffusait un JT angoissant en continu pendant 24h sur Twitter.

Bonus — En juillet dernier, Balenciaga avait supprimé tous ses posts sur Twitter, Instagram et Facebook. Comme Bottega Veneta. Une stratégie de rareté intéressante pour ré-événementialiser les sorties de ses collections.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *